Biographie

Elisabeth Montrelay, née en 1957
La Fressenède,  23130 Peyrat la Nonière.  
06 17 33 33 74
elisabeth.serres23(@)orange.fr

    Mon parcours de vie

Je fais l’Atelier Clouet, Paris 4, en 1973.  Après une année dans cet atelier, (préparatoire aux écoles d’art), je continue seule. Je dessine et fais des pastels, dehors.

Je reste une année à Paris, puis je m’installe dans les Alpes. Encore le pastel, puis au bout de la 3ème année, je commence la peinture à l’huile. Ce sont toujours des paysages.

1976 à 77 : foire aux croûtes, Aix en Provence
1981 : salon des artistes français
1983 à 85 : Salon des réalités nouvelles, Paris
1990 : Salon des arts contemporains, Dammarie-les-Lys
1990 : Galerie saint Charles de Rose, 15 rue Keller, Paris 4
Sélectionnée au prix Victor Choquet
Achat du F.A.C.T ( Fond d’art contemporain de Toulouse) 
Lithographies pour la revue Noise, de la galerie Adrien Maeght, Paris7
Ventes occasionnelles à Drouot, Paris

De retour à Paris, en 1979, j’entre à l’école des beaux-arts, à l’atelier Nallard. Ma peinture devient plus abstraite.C’est en 1982 que je quitte l’école pour peindre à nouveau  dans mon propre atelier. D’abord près d’Agen puis à Paris. Je travaille à l’acrylique au sol puis je rehausse de peinture à l’huile sur chevalet. De grands formats, de papier marouflé sur toile. Parallèlement à cela je fais des gouaches et acryliques sur papier encadrés sous verre.

Mes expositions personnelles

1984 : Galerie Kuentz à Montpellier
1986 : Centre culturel d’Agen et château de Duras
1988 : Mes toiles grand format occupent les murs d’un grand show-room « ligne Roset » boulevard Saint germain à Paris 6
1989 : Galerie Saint Charles de Rose, 15 rue Keller, Paris 4
1990 : Galerie Hélios, 14 rue Guillaume Puy, Avignon

En 1993, j’arrête complètement ma vie de peintre en réponse à un besoin de m’investir auprès de personnes en difficulté. D’abord en zone Urbaine sensible, Bobigny dans le 93,  puis en centre d’hébergement d’urgence, Montreuil, 93. Je deviens éducatrice spécialisée, et art-thérapeute   avec support art-plastique ; Les deux fonctions se serviront l’une l’autre. Tout au long de ces années je produis des écrits narratifs esthétiques.

C’est en 2014 que je démissionne de ces métiers pour recommencer à peindre de manière personnelle.

J’habite depuis, jusqu’à ce jour, en Creuse. Je me remets à peindre sur de plus petits formats, papier et techniques à l’eau. J’expose dans différents lieux mais principalement à la Galerie des Marches à Aubusson.